Wikipédia fête ses 20 ans

Voix off : Soft Power, Le Village global

Frédéric Martel : Le Village global, dernier segment, dernière séquence internationale, ce soir, s’est concentré sur le débat d’idées et la culture au niveau global, car le monde est un village global.
Ce soir l’encyclopédie globale justement, Wikipédia [1], qui a été lancée le 15 janvier 2001 ; elle fête donc ses 20 ans dans quelques jours, le 15 janvier justement. 20 ans seulement, aurait-on envie de dire, alors que Wikipédia est devenue indispensable, l’un des sites les plus riches et les plus consultés au monde, 500 millions de visiteurs chaque jour, soit le 5e site le plus visité au monde.
Wikipédia, surtout, a tout emporté sur son passage : l’Encyclopædia Universalis a cessé de paraître en 2012 et survit péniblement aujourd’hui en ligne. La même année l’Encyclopædia Britannica a cessé également sa publication en papier. La version française de Wikipédia a été lancée peu après, c’était en mars 2001. Wikipédia c’est 30 millions d’articles, 25 000 articles nouveaux créés chaque jour, 10 millions de modifications par mois, 100 000 contributeurs par jour.
Avec nous la chercheuse Marie-Noëlle Doutreix, docteure en sciences de l’information et de la communication, maîtresse de conférences à l’université Lyon 2, qui a fait sa thèse justement sur Wikipédia, notamment sa neutralité et ses controverses.
Bonsoir Madame.

Marie-Noëlle Doutreix : Bonsoir.

Frédéric Martel : Vous venez de publier Wikipédia et l’actualité, qualité de l’information et normes collaboratives d’un média en ligne aux Presses de la Sorbonne Nouvelle.
Wikipédia est un succès à la fois global et local pour le dire simplement, c’est-à-dire un média d’origine américaine mais qui s’est très vite et tout de suite localisé dans toutes les langues.

Marie-Noëlle Doutreix : Oui, tout à fait. Il y a autant de Wikipédia qu’il y a de langues ou presque, bien sûr. Le fonctionnement de Wikipédia est par version linguiste, mais les principes fondateurs sont communs à toutes les Wikipédia quelle que que soit leur langue. Les Wikipédia sont hébergées par la Fondation Wikimedia [2] qui, en effet, se situe aux États-Unis.

Frédéric Martel : Le succès de Wikipédia s’inscrit d’abord dans un modèle numérique et à la fois dans ce modèle qui a également la particularité d’être participatif. Comment ça marche, selon vous, cet aspect-là ?

Marie-Noëlle Doutreix : En effet, c’est quelque chose qu’on sait de manière générale sur Wikipédia, mais concrètement, quand on en parle avec des étudiants autour de nous, on est surpris de voir qu’il y a encore des personnes qui n’ont pas tout à fait saisi à quel point Wikipédia est en effet une encyclopédie modifiable de manière instantanée. Si vous allez sur votre ordinateur, vous allez sur un article et vous avez tout de suite un onglet pour modifier l’article et faire les changements qui sont pertinents. Cependant, on ne peut pas non plus écrire tout et n’importe quoi dans l’encyclopédie, il y a des règles, des principes à respecter et il y a des contributeurs qui sont anciens, qui sont particulièrement vigilants au respect de ces règles et principes.

Frédéric Martel : Collaborative, mais aussi une collaboration qui vise, vous le disiez, une forme de neutralité. Quel est le rapport de Wikipédia à la neutralité ?, c’est justement le sujet de votre thèse.

Marie-Noëlle Doutreix : C’est un point intéressant parce que la neutralité ce n’était pas un principe dans les encyclopédies précédentes, notamment dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, Wikipédia le reconnaît elle-même. C’est quelque chose qui, pour moi, tient davantage du fait que Wikipédia est une encyclopédie justement ouverte à la contribution de toutes et tous, donc la neutralité de point de vue c’est davantage une manière de réguler les contributions pour essayer de trouver des compromis entre les contributeurs qui pourraient avoir tendance à mettre en avant certaines informations plutôt que d’autres. Ce n’est pas vraiment lié à la conception de l’encyclopédisme de Wikipédia.

Frédéric Martel : Dans votre livre, vous comparez le fonctionnement, les pratiques et les contenus de Wikipédia à ceux d’un média en ligne. Wikipédia se rapprocherait donc, selon vous, davantage d’un média en ligne que d’une encyclopédie.

Marie-Noëlle Doutreix : Oui. On peut voir les deux aspects. Ce qui m’intéressait c’était de voir justement un autre aspect qui n’était pas celui annoncé par Wikipédia, puisque Wikipédia se définit elle-même comme une encyclopédie. C’était intéressant de voir la place que prend l’actualité dans les articles de Wikipédia. Non seulement Wikipédia publie de nouveaux articles en fonction de l’actualité, mais, surtout, elle actualise des articles déjà existants en fonction des événements et des actualités en cours et elle le fait de manière très rapide comme on a pu le voir avec beaucoup d’exemples récemment.

Frédéric Martel : Vous avez dit que c’est collaboratif et chacun, au fond, chacun de vos étudiants, de vos élèves peut aller sur Wikipédia et changer un contenu. Quid de la fiabilité ? Comment avez-vous étudié ça ? Les informations sur Wikipédia sont-elles fiables et de qualité ?

Marie-Noëlle Doutreix : Il y a beaucoup de dispositifs dans Wikipédia justement pour augmenter la qualité des articles de l’encyclopédie. Cette qualité et ces dispositifs ont évolué, ce ne sont pas les mêmes qu’en 2001. Wikipédia fait notamment le pari de la transparence en mettant un bandeau d’avertissement sur un certain nombre d’articles qu’elle juge insuffisants ou sur lesquels il y aurait des controverses de neutralité. Elle prévient aussi, justement, que certains articles portent sur des événements en cours, donc que les informations ne sont pas forcément tout à fait justes ou avérées. Donc il y a ce premier volet qui est de prévenir le lecteur et d’éveiller son esprit critique.
Ensuite il y a, bien sûr, la recherche d’informations fausses ou d’actes de vandalisme qui se fait à la fois par des contributeurs humains et par des bots, donc des logiciels automatisés ou semi-automatisés qui vont détecter des actes de vandalisme et les supprimer en quelques secondes ou en quelques minutes.

Frédéric Martel : Vous avez dit que Wikipédia corrige, mais, en fait, ce n’est pas Wikipédia qui corrige, ça va être à nouveau des individus la plupart du temps. Donc au fond, même les correcteurs vont avoir des points de vue différents. On observe, du coup, des batailles d’édition incroyables, innombrables, par exemple, évidemment, sur tous les sujets qui touchent à Israël, à Emmanuel Macron, au Covid-19, le Covid, mais aussi aux individus. Parfois les pages sont tenues par des sociétés, je pense par exemple à la page du Fooding qui, dès que quelqu’un veut changer cette page, eh bien le Fooding est là, contrôle sa page, empêche toute modification même quand les informations sont sourcées et les critiques bien fondées, comme quoi, quand on connaît, qu’on maîtrise les codes,eh bien on peut. Les entreprises sont spécialisées, il y a même toute une série d’entreprises spécialisées qui, au fond, contrôlent les pages d’un certain nombre de personnalités et surtout de grandes entreprises pour éviter les corrections.

Marie-Noëlle Doutreix : Oui, tout à fait. On voit, à la fois, que les outils de la communauté wikipédienne s’affûtent pour détecter plus rapidement ce genre d’acte promotionnel, mais, d’un autre côté, on voit aussi que les agences de communication comprennent de mieux en mieux comment fonctionne Wikipédia et arrivent de plus en plus à détourner, disons à s’approprier ses principes et ses règles pour faire passer aussi des informations promotionnelles tout en restant, disons, dans le cadre éditorial attendu, c’est-à-dire en donnant des sources, puisque le principe de Wikipédia c’est que, quand on n’est pas d’accord sur des informations, on doit donner des sources donc des articles journalistiques ou des ouvrages scientifiques qui, justement, mentionnent cette information.

Frédéric Martel : Avec souvent même, on le sait notamment en lisant votre livre, des sociétés qui ont créé les blogs, des médias en ligne et font des articles positifs qui permettent après d’être cités sur Wikipédia pour dire « regardez, il y a un article sérieux qui dit ça », même si, en réalité, l’information est contraire à la vérité.
Merci Marie-Noëlle Doutreix Je rappelle le titre de ce livre, ça s’appelle Wikipédia et l’actualité, qualité de l’information et normes collaboratives d’un média en ligne et, comme j’en ai deux exemplaires, j’en offre un à Luc Bronner que ça doit intéresser. Wikipédia vous inquiète, Luc Bronner ?

Luc Bronner : Non, parce que c’est une démarche collective qui est passionnante avec toutes les limites d’une démarche collective de ce type-là.

Références

Média d’origine

Titre :

Wikipédia fête ses 20 ans

Personne⋅s :
- Frédéric Martel - Marie-Noëlle Doutreix
Source :

Podcast

Lieu :

Le Village global - Software Power - France Culture

Date :
Durée :

8 min 35

Licence :
Verbatim
Crédits des visuels :

Wikipedia logo 2.0, Wikimedia Foundation - Licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported

Avertissement : Transcription réalisée par nos soins, fidèle aux propos des intervenant⋅e⋅s mais rendant le discours fluide. Les positions exprimées sont celles des personnes qui interviennent et ne rejoignent pas nécessairement celles de l'April, qui ne sera en aucun cas tenue responsable de leurs propos.